Monographie

Peintre, sculpteur, illustratrice, styliste, décoratrice, Christine Gurtner s’oriente vers la création dès son plus jeune âge. Elle réussit brillamment le concours d’entrée à l’école des arts décoratifs de Strasbourg grâce à la maturité de son travail. C’est là qu’elle rencontre un des meilleurs pédagogues de l’école, le peintre Roger Dale, qui lui permet de développer son talent d’observation et sa capacité à saisir avec rapidité un sujet. Étudiante à Paris, elle intègre ensuite l’école supérieure des arts et techniques de la mode, ESMOD où elle obtient un diplôme de stylisme.

Elle exercera ce métier pour plusieurs maisons de couture renommées ainsi qu’auprès du célèbre bureau de tendance Nelly Rodi. Christine Gurtner poursuit sa quête de beauté à travers un travail très personnel qui s’exprime sur différents supports. Son talent se révèle, fruit d’un travail incessant réalisé dans le silence de son atelier de la région parisienne. Pendant toutes ces années, elle sculpte, elle peint, elle enseigne et elle conçoit des décorations d’intérieur. Elle ressent ensuite le besoin de se rapprocher d’autres artistes comme le peintre figuratif américain Craig Hannah dont elle partage l’atelier pendant plusieurs mois.

De leurs échanges naît une nouvelle approche de son travail : elle apprend à diversifier les supports et à se libérer de la norme.

Elle poursuit cette démarche avec le sculpteur Christophe Charbonnel qui l’aide à construire sa sculpture à partir de l’anatomie et de la structure du squelette, des os, pour ensuite y rajouter la chair. C’est aussi avec lui que Christine Gurtner apprend à travailler le profil sur ses sujets. Passionnée par la mode, elle aime cette mise en scène de soi, d’une grande richesse, superficielle et révélatrice à la fois. Dans sa quête de beauté intérieure et extérieure, l’artiste cherche à révéler ce qui est caché, sans cesse sur la ligne de crête. Parce que ses toiles peuvent être regardées longtemps, qu’elles ne lassent pas, qu’elles se renouvellent à chaque coup d’oeil. Parce que ces toiles sont séduisantes, sans pourtant s’arrêter à la surface des choses, parce qu’elles laissent transparaître la fragilité sous l’habillage des codes sociaux. Parce que ces toiles, malgré l’aspect enjôleur qu’elles affichent, touchent, au plus profond, un spectateur qui trouvera en elles de quoi se ressourcer, de quoi se questionner, de quoi déployer une certaine spiritualité tout en étant source de beauté.
Christine GURTNER

De l’élégance à la noblesse, à travers l’art.


Contempler une oeuvre de Christine Gurtner c’est se tenir à la croisée des chemins. D’un côté nous parvient la précision d’un regard aguerri à la recherche de la beauté sous tous ses aspects et en toute chose. De l’autre nous frappe la virtuosité des traits, des contrastes et des formes, témoins d’une dextérité innée.
Pourtant, au-delà des cadrages dramatiques d’une force cinématographique, au-delà des nuances envoûtantes du geste, son travail s’impose avant tout par son émotion. Car l’art chez Christine Gurtner est une histoire intime, où il nous est donné le privilège de surprendre l’artiste en pleine conversation avec elle-même. La beauté comme récipient d’un dévoilement sourd.

Roger Dale, peintre